Debré Patrice

C’est la vocation d’un homme et de toute une famille que Patrice Debré restitue ici, dans son dernier ouvrage, avec le talent de l’écrivain… une grande fresque d’histoire.

Robert Debré, grand pédiatre, fut le promoteur de la réforme hospitalo-universitaire de 1958 ; il préside alors, sous l’autorité du Général de Gaulle, Président de la République, le projet de réforme de la médecine et ce sur deux principes essentiels : l’institution du plein temps dans les hôpitaux et la fusion des carrières hospitalières et universitaires en vue de la constitution d’un corps hospitalo-universitaire associé à un regroupement géographique des locaux de soins d’enseignement et de recherche. Michel Debré, son fils, premier Premier ministre de la Vème République, de 1959 à 1962, inaugure cette nouvelle fonction en formant alors un gouvernement composé de 27 membres, majoritairement issus de l’UNR. Il mettra en œuvre cette réforme qui marquera un tournant décisif dans l’univers de la santé en France. Cette réforme à l’époque était loin de faire l’unanimité ni chez les médecins, ni chez les doyens des facultés de médecine.