Nicolas Roussellier

Au commencement, les régimes politiques modernes visèrent à affaiblir les pouvoirs du gouvernement. En France, les républicains n’eurent de cesse de réduire la puissance du pouvoir exécutif afin de conjurer l’arbitraire de la monarchie et de l’empire. Aujourd’hui, notre démocratie présidentielle est concentrée autour d’un chef suprême, tenu non plus pour un obstacle à l’expression du peuple, mais pour son principal vecteur. Que s’est-il passé ?

Nicolas Roussellier, maître de conférences à Sciences-Po Paris, répond magistralement à cette question en une analyse qui s’appuie sur une somme considérable d’archives.

Un ouvrage absolument passionnant, incontournable même... et peut-être surtout... si on n’est pas étudiant à Science-Po.