Mémoire DU 2016 d’histoire de la médecine Université René Descartes Paris


Bonadé Bottino Michel

(écrire à l'auteur)


L’auteur désirant éditer un livre nous a adressé les résumés de son mémoire

Résumé

Le milieu urbain constitue un environnement dangereux à plus d’un titre sur le plan de l’hygiène. De multiples facteurs de risque, directs et indirects, se cumulent : promiscuité, présence animale, pollutions biologiques et industrielles, revêtement des voies inadaptées, pollution sonore, logis insalubres. Une première étape dans la recherche de bonnes conditions d’hygiène urbaine, consiste en une prise de conscience individuelle du danger présenté par ces facteurs. Celle-ci se produit selon le ressenti qui dépend notamment des connaissances scientifiques contemporaines, des idées communément admises et aussi du vécu quotidien en ville. Une fois ce cap franchi, l’individu seul tend à se protéger, à dénoncer ce qu’il juge incommodant ou dangereux et à assurer pour lui-même ce qu’il considère être les meilleures pratiques d’hygiène. La réponse à plus grande échelle implique les pouvoirs publics. Elle dépend de multiples facteurs : stabilité du pouvoir, estimation de la criticité des problèmes avec leurs implications sociales (par exemple risque de mouvements sociaux), compétence sur les problèmes à traiter (savoir scientifique, recours aux experts), capacité à financer des projets, volonté d’agir et périmètre de l’intervention (lui-même dépendant de la juridiction détenue par le pouvoir qui réagit). Les moyens d’action du pouvoir sont variés, de la simple législation à la mise en place d’équipements ou de services. A travers l’histoire de l’hygiène urbaine se dessinent plusieurs périodes depuis l’Antiquité, bénéficiant de la stabilité de l’Empire Romain et des équipements collectifs nombreux, jusqu’aux grandes réalisations des gouvernements du 19ème siècle sous l’influence des hygiénistes. Cette histoire montre l’importance de plusieurs facteurs sur la mise en salubrité de l’espace urbain : l’approvisionnement en eau salubre, l’évacuation des déchets solides et liquides, le maintien d’un air sain et l’inscription de l’hygiène urbaine dans le cadre plus large d’une politique d’hygiène publique.

Mots clé

 : hygiène urbaine, pollution, alimentation en eau, évacuation des déchets, Hygiénisme.

Abstract

Urban environment presents several hygiene hazards. Multiple direct and indirect risk sources sums up : crowding, animal presence, biological and industrial pollutions, unsuitable streets’ surface, noise pollution, squalid accommodations. The emergence of an individual awareness pointing out these factors as unhealthy constitute a first step toward the search for better urban hygienic conditions. This emergence depends, in particular, on scientific knowledge of the time and on the day to day real life experience in town. Once this step have been gone past, the individual city dweller tends to protect himself, to blow the whistle on what he thinks as annoying or dangerous, and finally to implement what he believes to be the best practices in personal hygiene. A larger scale response implies that public authorities does react. This itself depends on multiple factors : political stability, assessment of problems’ criticality including their social implications (e.g. social unrest), competency on each problem (scientific knowledge, expertise support), capacity to finance projects, will to act and intervention’s perimeter (which depends on the public authorities’ own jurisdiction). The authorities’ means of action are varied, from plain legislation to equipment building or services implementation. Throughout urban hygiene’s history one can make out several periods, from Antiquity, enjoying the Roman Empire stability, with numerous and various collective facilities, up to the great accomplishments of 19th century governments, driven by Hygienist’s influence. This history emphasize the role on urban salubrity of some key factors : healthy water supply, liquid and solid waste disposal, healthy air preservation and urban hygiene embedding in a larger scaled public hygiene politic.

Keywords :

urban hygiene, pollution, water supply, waste disposal, Hygienism.

Ce mémoire / cette thèse est le fruit d’un travail approuvé par le jury de soutenance et réalisé dans le but d’obtenir le DU ou une MasterClass d’Histoire de la Médecine.

Il est soumis à la propriété intellectuelle de l’auteur. Ceci implique une obligation de citation et de référencement lors de l’utilisation de ce document.

D’autre part, toute contrefaçon, plagiat, reproduction illicite encourt toute poursuite pénale (Code de la Propriété Intellectuelle. Articles L 122.4 et L 335.2-L 335.10).