Scherpereel Philippe

Professeur des universités, ancien chef du département d’anesthésie-réanimation du CHU de Lille.
Médecin médiateur au CHU de Lille.
Nombreuses responsabilités dans la profession au niveau national et international.
Autres ouvrages :
- Médecins et infirmières dans la guerre de Crimée 1854-1856
- Philosophie et médecine
- Histoire de la Faculté de médecine et des hôpitaux de Lille
- Eugène louis Doyen Chirurgien génial et scandaleux de la Belle époque


Plus que des vies parallèles comme les eût écrites Plutarque, on peut parler de destins croisés car Ambroise Paré et André Vésale verront leurs chemins se croiser à plusieurs reprises. Ils feront une partie de leur formation à Paris, en ayant les mêmes maîtres et le mêmes condisciples. Ils soigneront les blessés dans les armées des deux camps opposés et serviront les plus grands rois et empereurs de leur époque. L’anatomie fécondera la chirurgie, et de leurs interactions intellectuelles et pratiques naîtra la science médicale moderne. Ils marquent à la fois une rupture avec les dogmes du passé, qui ont figé la médecine pendant quinze siècles, une transition avec la médecine arabe et l’apparition d’une médecine basée sur les faits de l’expérimentation et de la pratique clinique.

La Renaissance est un bouillonnement intellectuel qui à travers toute l’Europe va redonner une impulsion à la pensée, aux arts et à la médecine. Au-delà des contributions essentielles de Vésale et de Paré, c’est tout une nébuleuse de talents qui gravite autour de ces deux hommes pour remettre en cause des notions obsolètes et poser les fondements de la médecine moderne.